Fort d'artillerie de Commeire : A 27
Une forteresse proche du Grand-St-Bernard

Le fort d’artillerie de Commeire (A 27) a été conçu par la Brigade de Montagne 10. Il est constitué de 4 positions pour canons 7,5 cm (portée de tir de 6,5 Km à 11,5 km), 3 positions d’observation/infanterie, d’une caverne pour les machines (moteurs, générateurs, et filtres), d’une caverne pour les munitions, de 4 cavernes-cantonnements (dortoirs, cuisines, réfectoires…) et d’un réservoir d’eau. La circulation entre les différentes cavernes se fait au travers d’un couloir central.

Les embrasures sont camouflées soit sous la forme de rochers, soit sous la forme de chalet (béton peint et charpente).

L’ouvrage de Commeire (A 27) a été proposé à la fin des années 1930, comme l’ouvrage de Champex (A 46) et celui du Roc Cornet (nord –ouest de LIddes) qui n’a jamais été construit. La construction a débuté en août 1940 et s’est achevé en septembre 1943. A l’origine, il était armé de 4 canons Krup de 7,5 cm, datant de 1903, de campagne. La casemate de la pièce 2 contient encore le plancher couvrant l’emplacement des bêches. Les pièces de forteresse n’ont été installées qu’en mai 1944. De nombreux travaux comme les camouflages ont été achevés après la 2ème guerre mondiale (1947), les installations de filtres d’air, les mesures de sécurité dans les magasins de munitions (1950), construction et installation des mesures de sécurité atomique (1957).

Deux canons (camouflés en mazots) tiraient en direction du St-Bernard, jusque vers l’entré du tunnel actuel et les deux autres (embrasures camouflées en rocher, le long de la route d’accès) couvraient le fort de Champex, le bas du Val Ferret et la bassin d’Orsières. Ces quatre canons formaient deux batteries disposant chacune de son poste de calcul de tir (PCT).

L’ouvrage de Commeire pouvait abriter envion 140 hommes, en cas de guerre.

Le fort de Commeire a été désarmé au début des années 1970, mais a continué à être utilisé comme cantonnement de montagne.

Le feu d’artillerie de Commeire a été largement compensé par l’ouvrage monobloc abritant, dans les environs, un lance-mine 12 cm, dénommé «Napoléon».

L’ouvrage de Commeire a été démilitarisé en 1999 et est devenu propriété de l’Association Pro Forteresse en 2009. Il est en état de parfaite conservation, excepté ses pièces d’artillerie. Une pièce a été à nouveau aménagée dans la casemate No 2. Napoléon est en attente de démilitarisation depuis 2010. Il pourrait être repris dans un esprit de conservation d’un imposant patrimoine militaire par l’Association, lorsque l’Armée décidera de le démilitariser.


 

À DÉCOUVRIR »

 


 

VISITES GUIDÉES »

SUR RÉSERVATION

 

Location de la cabane militaire

(pour groupe, sortie de famille, séjour vacances...)

INFORMATIONS
ET RÉSERVATIONS »

 

 

 

Association Pro Forteresse:

› T.  +41 79 340 01 13

 

Office du Tourisme
de Champex-Lac:

› T.  +41 27 775 23 83
› E-mail  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TARIFS »

›  Groupe (>10 pers.) Fr. 10.-   par pers.
  Minimum Fr. 100.-
›  Ecoles Fr.   5.-   par pers.
›  Famille Fr. 28.-
›  Adulte Fr. 14.-
›  Etudiant Fr. 10.-
›  Enfant Fr.   8.-

SITUATION »

Remonter la page